Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




Chapitre 21


Retour à Paris. L’été était passé à l’automne et la capitale s’était habillée de teintes grises et orangées. Pas loin des teintes renfermées dans le cœur d’Amandine. Orangée du souvenir encore chaud et doux d’un certain jeune homme. Grise de la façon dont tout s’était terminé.

Une nouvelle collection de la lingerie Loiseau sortait en concurrence avec la fête d’Halloween et ces couleurs furent étrangement celles choisies. L’on félicita la fille du patron, la styliste qui en était à l’origine sans rien savoir de la source de son inspiration. Elle sortirait à la fin d’octobre, occasion rêvée pour faire d’une pierre deux coups. Le défilé promotionnel ainsi qu’une petite fête costumée de circonstance. Idée de Monsieur Loiseau lui-même, à peine soufflée par son épouse Valérie.

Une journée de folie qui commença très tôt. Entre autres, les essayages les jours précédents, la mise en scène, la décoration, les caprices des modèles choisis pour l’occasion. L’une souhaitant du champagne et des fraises dans sa loge, une fan de Pretty woman se chuchotait-on dans les coulisses. Une autre que l’on aménage une mini loge pour Arnold. Son chihuahua d’amour dont elle ne se séparait jamais. Vous êtes fous ! Il serait trop triste le chéri à sa maman si elle partait travailler sans lui. Et c’était sans compter qu’elle exigeait qu’il défile avec elle. Organisateurs comme gérant des lieux où se déroulerait la promotion priant pour que chéri-à-sa-maman sache se tenir en public et n’aille pas se soulager devant les photographes.

Le Jour-J était arrivé. Trente-et-un octobre. Il était dix-huit heures, la journée avait commencé très tôt et se terminerait très tard pour Amandine ainsi que tout le personnel de la boite à papa. Cela fusait dans tous les sens.

– Quelqu’un à retrouvé le haut du coordonné numéro dix-huit ? Si on ne le retrouve pas d’ici ce soir, j’appelle la police et elle défilera seins nus !

– Cette gourde a pété ses louboutins ! Serge appelez vite la boutique, qu’ils nous livrent une paire de muchapump vernis en velours de veau taille 38 de toute urgence ! Oui les noires ! Bien entendu les noires ! Si elle les pètent encore, je m’arrange pour qu’elle les remboursent avec son propre sang !

Il arrivait que le thème de la soirée à venir reflète sur l’humeur de chacun.

– Tout va bien ma puce ? demanda Valérie venant de débarquer au beau milieu de la cohue.

– Comme toujours, c’est la folie d’un soir de première.

– Tu sais, tu n’es pas obligée de t’occuper de tous ces détails, tu es styliste. Laisse d’autres s’énerver là-dessus et viens déjeuner avec moi, je dois te parler Amandine.

– Non, ça me change les idées, ça va aller. Au fait, tu n’aurais pas vu un chihuahua couleur sable d’environ vingt centimètres de hauts en arrivant ? Elles vont me rendre folle...