Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




Chapitre 69 - Prologue


« Le Docteur Gray est attendu à l’accueil, le Docteur Gray. »

Oh bon sang ! J’aurais juré n’avoir dormi qu’une minute alors que j’avais allègrement dépassé l’heure de ma pause. Il fallait dire que les nuits se faisaient courtes depuis trois mois. C’était ce qui devait arriver lorsque l’on laissait ses instincts prendre le dessus sans trop songer aux conséquences.

Mais pour une fois, si ce devait être l’unique, je ne m’en plaignais pas.

Je rejoignis donc l’accueil ou une ravissante jeune femme – la mienne – portant un bébé contre elle m’y attendait. Elle se tourna et me sourit, me montrant du doigt auprès du bambin.

– John ! Regarde, papa est la.

De façon naturelle, je lui volai un baiser et vint taquiner le nez de mon fils qui prit immédiatement son petit air faussement choqué. Il était incroyable, grognon comme pas possible excepté avec sa mère. Je me demandais bien de qui il pouvait tenir ça.

– Me dit pas que c’est aujourd’hui l’inauguration.

– Hé si.

J’allai me changer, troquant mon uniforme verdâtre contre ma veste. Voici un peu plus d’un an que j’avais été blanchi et réhabilité aux services des urgences du Valentine’s hospital. Le maire m’aurait pistoné pour le poste de médecin-chef si je l’avais laissé faire. Mais fallait pas pousser non plus. Avec qui me serais-je pris le bec tous les quatre matins sinon ? Cette vie, c’était ma vie, la seule que je connaissais avant cette guerre. Celle que j’avais consciemment choisie avec ses hauts et ses bas. Bien qu’à présent, je ne fus plus seul à l’arpenter ni enclin à cacher ce que j’étais.

Suite à la destruction de Lugosi di Agostino, les choses avaient changé. Ne subissant plus de pression de sa part, la presse avait rétabli les faits comme il se devait. Le souci par contre, était que désormais les changelins n’étaient plus une légende. Au moins nous n’avions pas le mauvais rôle dans toute cette histoire.

Le mouvement « Solidarité vampire » existait toujours puisque les lambda pacifistes, dont le maire, entretenaient de bonnes relations avec les autres espèces. Oh il y avait bien quelques tensions par moment, mais rien de réellement inhabituel au sein de toute société mixte.

 

♠ - ♥ - ♠

 

Un drap recouvrait ce qui devait être le monument commémoratif situé juste devant le City hall. Après un discours émouvant – du moins en théorie – du maire Brook face à la foule et aux médias, les applaudissements de rigueur saluèrent les représentants étant à ses côtés. C’est-à-dire Richard, Jonah et moi-même.

Il était temps de lever le voile.

Pour inaugurer quoi ? Je vous le donnais en mille. La mémoire des changelins et alliés humains victimes de cette guerre incroyable. Une sorte d’hommage aux résistants en quelque sorte. Les noms de mon père, de Silas ainsi que de tous ceux tombés lors du conflit y figureraient. Cela ne nous les rendrait pas, mais ils le méritaient et je n’étais venu que pour cela.

Jonah pouffa de rire, s’exclamant qu’un tigre aurait été bien plus classe, Richard optant pour un loup quant à moi, de voir qu’un lion en était devenu le symbole me fit rouler des yeux au ciel.

Non, mais ils étaient sérieux là ?