Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




Chapitre 52


Des matelas furent disséminés en rangs plus ou moins ordonnés sur le sol de la salle d’entraînement. Les plus valides d’entre nous traînaient les corps des vampires à l’extérieur tout en débattant sur la façon de les faire disparaître. L’un proposa d’allumer un feu, mais le manoir ainsi que les environs pueraient la charogne durant des mois. Finalement, ils furent entassés dans un coin éloigné et couvert de terre en attendant mieux.

Lawrence s’était occupé de mes soins. J’aurais préféré qu’il s’abstienne, mais il m’était impossible de tout faire moi-même. Autant dire que je l’avais senti passer. Il possédait un coup d‘aiguille assez particulier, du genre à ne pas réitérer l’expérience.

La vache, j’avais horreur de me retrouver dans le rôle du patient !

Peu avant midi, Victoria revint au manoir, ce qui était totalement imprévu. Sans doute de nous tous la plus pudique, elle vola malgré cela jusqu’à la clinique avant d’apparaître, cachant le plus embarrassant de ses mains.

– Docteur, dites-moi que Mike est ici, qu’ils sont bien revenus ici ? nous questionna-t-elle, paniquée.

Cela ne me disait rien qui vaille. Sa voix tremblait. J’ôtai mon t-shirt et le lui lançai afin qu’elle se couvre rapidement. Sans cela, elle n’aurait pas été très à l’aise pour continuer.

– Vous vous êtes séparés ?

– Oui nous étions suivis par une voiture noire et assez longue, comme celles des stars, vous voyez ? J’étais avec Henry qui conduisait l’une des camionnettes. Ils se sont mis d’accord pour que l’on prenne des chemins différents, d’après Mike ils en avaient juste après eux.

La voiture de Lugosi, certainement. Nous l’avions déjà vu dans ce type de bagnole. Et forcément, vu que Manon était avec lui…

– Par où sont-ils partis ? Tu te souviens ?

– Non, pas vraiment. Mais nous étions sur Tooley street, la voiture est arrivée par Weaver’s et nous a suivi un moment.

Et devinez ce qui se trouvait là-bas ? Le City hall, la mairie. C’était bon cette fois, fini de se foutre de notre gueule. Brook ne m’avait jamais semblé tout à fait honnête. Avec un peu de recul, il se pouvait que ce soit contre son gré, mais il aurait tout de même pu tâcher de nous avertir. Je le soupçonnais d’être un couillon, mais là, ça se confirmait vraiment.