Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




Chapitre 23


Nous étions donc fin prêts. À la grande surprise de tous, Silas malgré qu’il fut humain et plâtré nous accompagnerait. Rassemblés dans son bureau, nous nous mettions d’accord sur le déroulement des opérations. Du moins, ce que j’étais censé en révéler.

– Jonah, tu te chargeras du club de Kennington, c’est l’endroit le moins aisé d’accès des trois. Nous pensons donc que le club est situé au tout dernier étage. En cas de pépin, toi seul peux couvrir les autres et repartir par les airs.

– C’est trop d’honneur. Voudrais-tu te débarrasser de moi ? plaisanta-t-il, mais je ne n’avais pas tout à fait l’envie de le suivre sur cette voie. Ça me va.

– Lawrence, tu dirigeras le second groupe sur Highgate road, c’est situé tout à côté du cimetière, vous pouvez profiter de la configuration des lieux si cela tourne mal. Silas et moi nous nous chargeons de celui de Carfax.

Je tâchai ensuite de noyer cette dernière information en leur rappelant quelques détails. Mais si cela sembla passer crème avec les autres, Jonah m’arrêta avant que nous ne nous séparions dans les divers véhicules.

– Hé c’est quoi cette histoire ? Y’a quoi à Carfax pour que vous n’y alliez que tous les deux ?

– Rien. T’occupes, je sais ce que je fais.

En fait, pas vraiment non.

Les équipes se séparèrent, quittant la propriété par des issues différentes. Le trajet fut sans doute de tous, le plus long vu la distance à parcourir, mais également le plus silencieux. Mes mains tremblaient sur le volant et je profitai d’un arrêt au Stop pour sortir une cigarette.

– Tu devrais arrêter la clope, ce n’est pas très bon pour la santé.

La fumée me piquait les yeux, les rendant humides. Du moins, une partie de moi, trop fière pour l’admettre, préférait cette version.

– J’arrêterai le jour où ce vampire italien sera détruit.

– Très bien.

Peu de mots alors qu’il y aurait tant de choses à se dire en ces derniers instants. Nous arrivâmes en vue d’un immeuble ancien et aperçurent deux assoiffés se hâter d’y entrer. J’éteignis le moteur et sortis de la voiture, n’omettant pas de récupérer ma batte de cricket de dessous mon siège. Je la tendis à Silas.

– À une seule main, ce ne sera pas très facile de l’employer, mais c’est mieux que rien. Tâchez de ne pas trop me l’abîmer.

Il se débarrassa de son plâtre d’un geste rapide et m’offrit une légère grimace d’excuse. J’aurais dû me douter qu’il ne le gardait que pour donner le change. L’os avait dû se reformer depuis un moment, les vampires régnèrent aussi vite que nous.

À cet instant, j’imaginais aisément Jonah s’en donner à cœur joie, débuter par quelques coups de barre de fer et terminant plus violemment en arrachant quelques têtes. J’espérais de tout cœur que Lawrence aurait toujours cette même rage en lui, avec sa taille, il pouvait être redoutable. Que ce soir les gosses retrouvent enfin leurs familles alors que j’allais perdre celle qui me restait. J’enlevai mes vêtements, me préparant à prendre ma forme animale.

Ce n’étaient que des péquenauds, aucun garde vampire entraîné. Silas tua le premier de ma batte puis en surpris bien d’autres lorsqu’ils s’aperçurent avec horreur qu’ils avaient à faire à l’un des leurs. Ce devait être à marquer d’une croix dans le calendrier et cela ne se reproduirait sûrement jamais à l’avenir. Un vampire et un changelin combattant côte à côte. Coordonnés tels un père et son fils pratiquement, comme s’ils l’avaient toujours fait.

Christopher était posé sur une table, tel un met de choix et portait déjà quelques marques récentes au bras. Le grand nettoyage fut rapide, plus que le chemin parcouru pour venir jusque-là. Trop rapide à mon goût vu ce qui devait être fait ensuite.

Silas se tourna vers moi.

– Tu trouveras mes dernières volontés sur mon bureau en rentrant tout à l’heure. Mes avocats sont au courant. Je suis sûr que tu sauras t’en sortir Alexander. Maintenant, vas-y. C’est le moment.

Mais j’avais eu beau y songer tout le long du trajet et depuis le jour même où je m’étais aperçu de ce qu’ils avaient fait de lui, je n’y parvenais pas. Je secouai la tête, tout mon être refusant.

– VAS-Y ! hurla-t-il.

Ce n’était pas un choix, c’était un ordre. Le dernier de Silas et je m’exécutai. Ce fut rapide, à force je savais où mordre pour ne pas provoquer de longue agonie inutile. Son corps tomba aux côtés des autres de son espèce alors que je redevins humain et emportai le gamin avec moi.

Officiellement Silas Rockwell avait été tué par un vampire lors d’un assaut mené afin de libérer un gosse. Il préférait cette version à toute autre. Qu’il en soit ainsi.