Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Chapitre 21


– Bordel, Doc ne nous lâchez pas !

Nous avions dû appeler les secours pour O’Brien. Heureusement c’était l’équipe de Yoon qui s’était ramenée et elle m’avait laissé monter avec lui dans le véhicule. Silas et lui avaient été attaqués par les vampires avant leur départ, mais ils ne purent rien en dire devant les ambulanciers. L’un dans un état critique, un poumon perforé, l’autre s’en sortirait avec un bras cassé.

Le Valentine’s n’était qu’à vingt minutes, mais ce fut bien trop long. Tristement âgé, notre vieil ami ne tint pas jusque-là. Yoon lui ferma les paupières, posa une main qui se voulait amicale sur mon épaule, car même sans en connaître les détails, elle saisissait très bien que nous étions proches. Je les laissai emmener le corps à notre arrivée, le regardant partir, les poings serrés et l’estomac prêt à rendre. Jonah nous avait suivis en voiture, il arriva juste après, dépité et en colère. J’étais comme à bout de souffle, prêt à détruire quoi que ce soit qui me passerait entre les mains. Doc, Silas, mon père étaient amis de longue date. Ensemble, ils avaient permis à bien des changelins de survivre au manoir. Et à présent, des trois, deux avaient été tués par ces saletés.

– Venez, fis-je à Silas. Je vais m’occuper de votre bras. Je veux tout savoir.

Je n’avais rien à foutre à l’hôpital à cette heure, mais que l’on tente de m’en empêcher pour voir. Rockwell passa à la radio, la fracture n’était pas trop grave. Je me chargeais de le plâtrer, nous entassant dans l’une des salles d’auscultation.

– Le maire est plutôt sympa lorsque l’on lui parle d’argent, mais je saurai à l’avenir qu’il est des sujets épineux à ne pas aborder avec ses amis. En bref, trois établissements sont ouverts. Dont deux en ville. Je me suis fait passer pour quelqu’un prêt à investir dans le programme « Solidarité vampire ». Mais ils ne font pas trop confiance aux humains et apparemment la première condition pour faire affaire avec eux serait de gentiment se laisser mordre. Du coup cela nous intéressa moins, vous avez vu le résultat... Par contre, j’ai une nouvelle toute fraîche, nous avons notre premier maire vampire désormais.

– Magnifique ! ironisa Jonah.

Je rentrai chez moi ensuite, meurtri intérieurement. Si d’ordinaire, je dormais chaque nuit chez Lucy, je préférais l’appeler que d’y aller cette fois. La rassurant pour ce qui était de Silas, Jonah et moi, mais l’informant pour le doc. Dotée d’une solide empathie, elle fut elle aussi attristée. Mais malgré tout, je n’avais pas envie de passer la nuit avec elle, oublier tout cela dans ses bras m’aurait sans doute fait du bien, mais je me sentais trop à cran pour lui infliger ma présence. Ou était ce visage, cette fille. Bon sang, qu’est-ce qui m’arrivait ? Je ne parvenais pas à me l’ôter de la tête. Quoi qu’il en soit, je devais la retrouver.