Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




Chapitre 4


Je n’étais pas le seul de garde, mais j’avais cette fâcheuse tendance à me mêler de tout. Du moins, au minimum, m’informer. Et comme pour le coup j’étais le plus proche, me voilà le premier arrivé, premier servit.

La capitaine Yoon de l’équipe des pompiers était une petite bonne femme d’origine asiatique. Coréenne, je crois. De celles qui avaient des tripes et aucun souci à remettre un mec à sa place, par la force s’il le fallait. Et ce malgré sa taille. Très professionnelle, elle m’indiqua sans s’encombrer des détails de quoi il s‘agissait.

– Lydia Carter. Elle est passée à travers une baie vitrée. Morceaux plantés dans la cuisse droite, le dos dont la colonne et fracture du bras droit.

Autrement dit, du sérieux. L’épisode de la pause clope oublié et l’adrénaline inondant mon système sanguin, j’étais gonflé à bloc et accompagnai le groupe. J’estimai déjà mentalement les diagnostics possibles. Lucy Miller nous suivait et tel un réflexe que je regrettai de suite, je l’interpellai en claquant des doigts. Non pas que je fus gêné de l’apostropher de cette manière, mais elle allait encore accomplir des miracles en matière de maladresse.

– Dossier Lydia Carter, on se dépêche. Salle A ! Vite ! fis-je ensuite au personnel venu s’occuper du brancard.

Ils la soulevèrent et la posèrent sur le ventre sur la table d’auscultation, prirent soin de coordonner leurs mouvements afin de ne pas empirer l’état de ses blessures. Je ne tardai pas à m’atteler au nécessaire, m’activant à vérifier tous ses signes vitaux en premier lieu, j’attendais le retour de Lucy et de plus amples informations.

– Mademoiselle Carter ? M’entendez-vous ? Vous êtes prise en charge par le Valentine’s Hospital. Surtout, ne bougez pas, ne tentez pas de vous mettre sur le dos. Vous avez…

Je devais découper son sweat-shirt imbibé de sang au scalpel. D’un coup net et tâchant de ne pas empirer les choses, je pus constater les dégâts de mes yeux.

– Vous avez des éclats de verre dans le dos, dans la cuisse, un bras cassé. On s’occupe de vous.

Lucy revint accompagnée par une infirmière qui soupira en me voyant, mais se mit immédiatement au travail. Elle ne tarda pas à glisser le chariot d’instruments près de moi et à me fournir le nécessaire au fur et à mesure sans que je n’eusse besoin de lui réclamer quoi que ce soit. Une pro quoi. Contrairement à la miss blonde qui fixait désormais le dos de la patiente comme si elle allait tourner de l’œil, le teint passablement verdâtre.

– Bon sang, Lucy sortez d’ici avant d’être malade. Ce n’est vraiment pas le moment ! Et ce dossier ?

– Tout de suite docteur.

Elle sortit rapidement et revint quelques minutes plus tard avec ce que je lui demandais, le consultant d’une main tremblante. Décidément, si en plus du reste, elle ne supportait pas la vue du sang ou d’une coupure même profonde, que foutait-elle ici ? Heureusement, elle parvint à m’énumérer qu’il n’y avait aucune intolérance ou allergie spéciale à redouter.

– Groupe sanguin ?

– B positif.

– Il me faudra une poche et vous préparerez une transfusion en revenant. Tant que vous y êtes, avertissez la radio et la salle d’op. Vous savez faire ça au moins ?

Elle hocha de la tête, toujours aussi ahurie tout en répétant les mots clés que je venais de lui dicter et bougea enfin ses petites fesses. Bon, on allait peut-être tenter de la sauver cette Lydia maintenant non ?