Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




Partie 12.1


Depuis le dos d’Hakou, il se tient debout, lève les bras afin de demander un peu de silence. Ce qu’il n’obtiendra que lorsque les deux seigneurs auront usé de leur puissance pour la réclamer.

J’aperçois d’un côté Silas et ses hommes ainsi que les alliés venus se joindre à eux ces derniers temps, tandis  qu’en face, Arthur, Legolas, la naine aux cheveux roses et tous les membres et amis de Camelot. Des rumeurs se lèvent parmi ces derniers, voyant enfin le visage du chevalier noir, un nom revenant malgré la distance : Merlin ! Merlin est vivant ! Il a été tué non ? Ainsi que toutes les suppositions qui en découlent. Hé oui, le chevalier noir alias Mordred est Merlin. Du moins le garçon derrière est le même. Et j’en connais un qui doit grincer des dents de voir leur petit secret mis au grand jour.

– Moi ! Mordred, seigneur de la tour d’Hakou et de son trésor, je réponds officiellement et publiquement à la déclaration de guerre d’Arthur, seigneur de Camelot. Et je l’accepte ! Que ceux ne souhaitant pas mourir aujourd’hui se reculent. Que les autres choisissent leur camp et s’avancent. Car c’est ici et maintenant que tout se joue.

Puis il se tourne spécifiquement vers son ennemi et ajoute.

– Arthur, c’est un combat à mort cette fois et sans faux semblant, que la prophétie de nos seigneurs et pères s’accomplisse.

Cela fait tellement théâtral, mais l’effet est immédiat. Tandis que derrière moi,, j’entends les commentaires des seigneurs en question.

– Ton fils a toujours eu le mauvais goût d’en faire trop.

– Cela vaut mieux que de pleurnicher dans les jupes de son père à chaque défaite non ? ironise Pendragon.

Et apparemment, ces deux-là s’apprécient tout autant que leurs fils respectifs. Mais ce qui m’inquiète ce sont les mots de Mordred avant de me mettre à l’abri.

– Seigneur Pendragon, Mordred a parlé d’une prophétie en rapport avec cette guerre, mais qu’est-ce que c’est ?

– Un arrangement, me répond-il alors que l’autre semble s’amuser de ma question. Leur histoire de vengeance est sans fin et ne peut se terminer que si tous deux disparaissent. Donc, quelle que soit l’issue de ce combat, si l’un d’eux est tué, l’autre devra l’être aussi.

– Cela équilibrera les pertes.

Je ne vois pas de quel équilibre il parle, Thomas a déjà perdu un personnage et du recommencer seul. Père et fils côté Camelot sont décidément de mauvaise foi tant l’un que l’autre.