Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




Partie 12.0


Le 20 juin 2026. C’est une date comme une autre pour la plupart des gens de ce pays. Sans compter tous ceux trouvant cet attrait pour le jeu virtuel ridicule, une pure perte de temps. Mais pour nous. Nous qui y vivons des heures insensées, des joies, des peines, des découvertes et même des désillusions, cette date sera sans doute la première, la plus importante jusque-là et de celle dont on se souviendra longtemps au sein de cet univers.

Les médias auront relayés l’évènement au sein de rubriques de jeux vidéo ou plus secondaires encore, passant presque inaperçus. Sauf pour les amateurs. Et ces amateurs furent nombreux, très nombreux en ce jour.

Exceptionnellement, et il fallut l’aide du père de Thomas pour le leur faire comprendre, mes parents m’autorisèrent à rester plus longtemps que d’habitude. Quitte à loger sur place, mais sous haute surveillance, forcément. A croire qu’ils craignaient réellement qu’il ne se passe quelque chose entre lui et moi. À moins qu’ils aient deviné que… mais passons.

Mordred tint absolument à s’y rendre à dos de dragon. Par pure prétention, m’a-t-il assuré. Mais également parce que beaucoup s’attendaient à y voir Hakou. Rien que ce coup d’œil pouvait valoir le déplacement. Depuis le ciel, la place préparée pour le combat était noire de monde, divisée en plusieurs groupes. Les opposants forcément et les simples curieux. Ces derniers étant attirés auprès d’une petite tribune d’honneur, très haute et sur laquelle patientaient déjà deux hommes. L’on aurait dit des souverains.

– La vache ! Je n’aurais pas cru que cela allait ameuter tout le serveur ! Et même deux parmi les grands, regarde.

– Qui est-ce ?

– Je pense que tu les connais. Je te présente Uther, père d’Arthur. L’un des concepteurs et à sa droite, Pendragon, mon père. Le petit cachottier ! Et s’ils se sont déplacés en personne, c’est qu’il y a plus qu’une guerre de guilde. Cela annonce la fin tout ça, continua-t-il moins enjoué. Allons, accroche-toi.

Hakou se posa au sol, obligeant pas mal de monde à s’écarter, mais tous les regards étaient braqués sur lui.

– Nelle… tu devrais aller rejoindre mon père là-haut, je pense. Je ne voudrais pas qu’il t’arrive malheur.

– Quoi ? Je ne prends pas part au combat ? Mais non, tu m’as entraînée pour ça et…

– Je ne t’ai pas entraînée pour une guerre, mais pour que tu survives et puisse te défendre. Seule. Une fois que je serai parti.

– Qu’est-ce que tu racontes ?

– Mon père t’expliquera mieux que moi, l’heure est venue Nelle. Demande-lui ce qu’est la prophétie qu’ils auront mise en place lui et Uther une fois que tu seras là-haut. Il faut toujours croire aux légendes dans Whole New World, toujours.

Il me sourit d’un air navré avant de se pencher vers moi. J’en eus le souffle coupé, imaginant qu’il allait m’offrir un baiser, de ceux que l’on donne en signe d’adieu puis il se retint, contrarié par lui-même. Il se redresse en direction de la tribune et les interpelle.

– Seigneur Pendragon, je vous la confie.

L’air vibre… Non Mordred ! Je me retrouve aux côtés de son père.