Gaëlle Laurier

Auteur de romances. Découvrez mes univers.

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Whole New World 1.0

Partie 10.7


Hakou a finalement disparu. Est-il mort ? Dragon et chevalier ont-ils un lien de ce genre comme dans certains mythes ? Cela signifie que Mordred le soit aussi ? Fébrilement, je vérifie ma carte, non son symbole est toujours présent, il est en vie. Entre-temps, il aura changé de position une dernière fois et je retiens le départ de Silas et de ses hommes.

– Il est retourné à la tour ! m’écriais-je, pratiquement convaincue que ce ne pouvait être qu’une bonne chose. Mais il n’y a que moi qui puisse y aller !

– Oui et… attends, j’ai un message… oula !

Je vois à sa mine que ce qu’il vient de lire doit être grave bien qu’il se mette à rire subitement.

– Navré, ce n’est pas vraiment drôle en soi, mais… c’est Arthur. Il est furieux. Il nous déclare une guerre violente et sans merci. Ce sont ses mots. Sérieusement, l’ami, je n’attends que cela, semble-t-il lui répondre tout en me l’énonçant tout haut. Puis il revient vers moi. Rejoins vite Mordred, il doit sûrement être mal en point et tu es soigneuse. Et au fait… ne t’inquiète plus pour les transports involontaires, c’est fini. Il a tué Cora.

Cette nouvelle me fait comme un choc. Alors il a été capable de la tuer ? Elle ? Et ce malgré qu’ils furent ensemble et qu’il me semble parfois qu’il le regrette vu son obstination contre Arthur. Je ne traîne pas plus cela dit et me transporte jusqu’à lui.

Arrivant dans la chambre de la tour d’Hakou, je remarque que des parties de son armure sombre sont éparpillées sur le sol, y compris son heaume. Il gît dans le lit, allongé sur le dos et sur le moment, la peur de le découvrir inerte à jamais me transperce.

– Mordred ?

Non, il bouge et porte l’une de ses mains à son visage, comme pour s’assurer que son masque n’aura pas bougé.

– Nelle ? Tu vas bien ?

Sa voix est faible, comme s’il avait été grièvement blessé, je me précipite donc, cherchant dans les sorts de soin celui qui pourrait le soulager au plus vite. Je pose mes deux mains sur son torse. Même si ce n’est pas indispensable, j’ai ainsi l’impression que mes compétences ne peuvent que l’atteindre plus efficacement. Son corps s’éclaire grâce à la lumière engendrée par ma magie, encadré par quelques lucioles éphémères.

– Que s’est-il passé ? Silas m’a dit pour Cora.

– J’y ai été obligé. Ils m'ont tout d’abord transporté en divers endroits. Au troisième transport, les hommes d’Arthur m’attendaient de pied ferme afin de me tuer. Je te l’avais bien dit ! Ils devraient s’y mettre à plusieurs pour y arriver. Le souffle du dragon a eu raison d’eux. Par contre… Cora…

Il marque une pause avant de reprendre.

– Au moins elle ne pourra plus te forcer à les suivre. Elle a tenté de me tuer elle-même, me transportant alors qu’elle se trouvait sur le rebord d’une des hautes falaises d’un canyon. Je l’ai entraîné de ma chute. Elle ne s’attendait pas à cela. Pas de chance, les points de vie des mages sont bien en dessous de ceux des chevaliers et… enfin, tu l’as compris, il n’y a plus de Cora.

Je pause ma main contre sa joue a travers du masque. Il me faut à mon tour l’informer de ce qui en découle.

– Arthur déclare la guerre à cause de cela.

– Qu’il aille se faire voir, la guerre a été déclarée depuis longtemps.

Il semble aller mieux au fur et à mesure que ses points remontent et je dois avouer qu’a cet instant précis et me rendant compte que l’heure de la fin de séance approche, alors que j’ai encore tant de choses à lui demander pour enfin comprendre le fin mot de tout cela, il est un mystère que j’aimerais résoudre. Et pour cela, je lui ôte son masque.