Gaëlle Laurier

Auteur de romances. Découvrez mes univers.

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Whole New World 1.0

Partie 10.5


Une dizaine de chevaux arrivent par la route. Celle-ci est sinueuse et entourée par d’abrupts rochers sur une distance si longue que je ne peux définir la distance. Il n’y a pas à dire, nous sommes au cœur d’une chaîne de montagnes.

Silas devient nerveux et s’adresse directement à son employeur.

– Seulement dix !

– Cela t’étonne ? Depuis quand Arthur est-il fair-play ? Tes hommes sont en place ?

– Oui, de chaque coté, ils nous surplombent. Mais il n’y a personne en vue de ces côtés la pour le moment.

– Alors, restons méfiants, ils préparent quelque chose.

Arthur descend de cheval alors que celui-ci est à peine arrêté et vient vers nous, confiant.

– Nous sommes venus comme tu le vois. Que veux tu Mordred ? Tu as récupéré ta femme, détruis la moitié de mon fort une seconde fois. Ce n’est pas encore assez ?

– Non. Je voudrais aujourd’hui m’assurer que plus jamais tu ne t’approches de Nelle. Jusque-là j’ai été beau joueur, mais pose encore la main sur elle, et je te tuerai sans remords.

– Tu sais ce que tu y perdras si tu fais ça.

– Je sais. Je prends le risque. Mais je veux ta parole.

Que veut-il dire ? Que comme dans la légende… s’ils combattent à mort, ils devront tous deux mourir ?

– Très bien, je te la laisse. Du moins tant que tu daigneras jouer les protecteurs avec elle.

– Et cesse ce petit jeu comme si des deux, j’étais le pire.

– Et pour moi ? Aucune revendication ? lance finalement, Cora descend de sa monture, s’approchant des deux hommes d’une allure qui ne m’inspire pas vraiment, se faisant provocante.

Par réflexe, moi aussi, je m’avance afin de me tenir auprès de Mordred, mais Silas m’en empêche, me tirant au contraire plus à l’écart encore. Malgré tout ce qui s‘est dit, il doit certainement croire que leur but est toujours de m’enlever pour obtenir le parchemin. Ils ont juste oublié un détail, Mordred est très fort et ne laissera personne s’emparer d’Hakou. Elle arrive à la hauteur du chevalier noir et vient se presser contre son armure. Son décolleté toujours à la limite de l’explosion s’écrasant sur sa cuirasse. Et sans gène devant Arthur qui étrangement ne bronche même pas, passe sa main sur sa joue masquée.

– Hey ! Ne t’approche pas de lui comme ça !

Cette proximité me déplaît et me met mal à l’aise, c’est plus fort que moi. Mais serait-ce une ruse qu’elle se tourne vers moi ensuite.

– Voudais-tu que je disparaisse de ta vue ? Très bien !

Sur ces mots, l’invocatrice sort un parchemin de sa manche et le déchire avant de se transporter. Arthur éclate de rire tandis que Silas aura un réflexe inutile de me tenir dans ses bras. Si elle me transporte avec elle, il ne pourra ni l’en empêcher ni me suivre de toute façon.

– Bon sang ! Nelle ! me crie Mordred alors qu’Arthur disparaît à son tour.

L’air vibre autour de nous une nouvelle fois et je me dégage des bras de mon ami pour courir vers ceux de mon époux virtuel. Il m’y accueille tandis que les hommes de Camelot se jettent sur les mercenaires. Ceux-ci ne pouvant avoir d’autre réaction que de les tenir en respect ou de se battre.

– N’oublie pas, où que tu sois, je peux le savoir, je viendrai te chercher.

Il a l’air anxieux, vraiment cette fois. Mais cette saleté de sort ne permet pas de décider si oui ou non l’on souhaite être transporté. Malgré leurs précautions, nous sommes de nouveau impuissants. Je hoche de la tête et me prépare à le quitter malgré moi, mais c’est l’inverse qui se produit. L’instant d’après mes bras ne tiennent que du vide, ce n’est pas moi qu’ils ont enlevé cette fois, c’est lui.