Gaëlle Laurier

Auteur de romances. Découvrez mes univers.

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Whole New World 1.0

In real life 3


Un bruit infernal, strident me vrille les oreilles. J’entends à peine que cela s’agite et s’énerve autour de moi.

– Laissez la respirer bordel ! fait une voix que je reconnais. Mordred ?

J’entrouvre les yeux et vois des ombres, je dois encore être allongée, portant mon casque, car des images de Cora et Arthur discutant vivement me parviennent avant de revenir vers celui qui s’inquiète dans la réalité. Le garçon du cyberclub.

– Que quelqu’un arrête cette alarme ! On a appelé les secours ?

– Oui, ils sont en route fait la voix de la fille de l’accueil.

– Nelle ! Tiens le coup !

Il pose ses mains sur le casque, tentant de l’enlever avec précautions.

– Non, ne fait pas ça ! Pas avant la fin du programme, tu pourrais…

– Je sais, je l’ai déjà fait ! Ça ira, elle était déjà consciente de toute manière. Ça ira.

Je sens qu’il me relève en position assise puis al chaleur de son torse à travers son pull contre ma joue tend à me rassurer, mais si peu. Je suis posée contre lui de tout mon poids à présent, mon corps ne reposant plus sur rien que ses bras alors qu’une autre sirène remplace celle du système de sécurité, celle de l’ambulance.

-- ----- --

– Je suis navré docteur, mais non, elle n’ira plus là-bas un point c’est tout ! Elle a fait une grosse crise ce soir ! Tout ça à cause de ce maudit jeu !

C’est la voix de mon père, il est en colère. Il doit être au téléphone puisque je n’entends pas son interlocuteur lui répondre. Je parie qu’il s'agit du Docteur Martin. Une main tient la mienne, moite et douce, et je reconnais ma mère qui me sourit. Contrastant avec la colère de son époux.

– Ça va mon chaton ?

Je ne suis pas sure. La tête me bourdonne encore et j’ai l’impression d’être Nelle et Elea à la fois. Comme si la douleur du coup magique porté par Cora m’avait touché moi réellement.

– Je n’en ai rien à foutre ! continuait de s’énerver mon père au téléphone.

– Maman, je veux continuer à y aller !

Comme si al chose la plus importante au monde se trouvait là-bas à présent, je n’imaginais pas une seule second pouvoir m’en sevrer. Malgré ce qui s’était passé aujourd’hui, j’allais de toute manière m’en sortir, Mordred ne me laisserait pas prisonnière.

– Chut, nous en reparlerons, ton père est furieux, mais cela passera, chuchote-t-elle de sa voix la plus rassurante.

– Mais je ne veux y retourner !

– Cela risque de ne pas être possible mon chaton. Je crois que le cyberclub ne voudra plus, question d’assurance. Ils craignent que l’on porte plainte.

– Mais…

– C’est ton ami qui nous a expliqué cela. D’ailleurs, tu ne nous en avais pas parlé ! Tu t’y es fait un ami ?

De qui parle telle ? Silas ? Non il s'agit d’une fille de toute manière et je ne la connais pas dans la vie réelle, alors ?

Elle se lève et va appeler quelqu’un du nom de Thomas se trouvant dans le couloir alors que mon père finit par raccrocher.

– Elle s’est réveillée, tu veux lui parler ?