Gaëlle Laurier

Auteur de romances. Découvrez mes univers.

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Whole New World 1.0

Partie 8.0


J’arrive plus tard qu’à l’habitude au cyberclub. Mon père revenant tout juste de son séjour, n’ayant pu m’amener plus tôt. J’apparais dans la salle d’armes de la tour dès ma connexion, autrement dit la ou je m’étais arrêtée la dernière fois. Et au moment où je songe écrire à Mordred, lui indiquant que je suis de retour, les murs se mettent à trembler.

Je monte au plus vite que mes jambes le permettent les marches de l’escalier menant au toit. Hakou dominant la tour, projetant son ombre sur elle et volant en cercles au-dessus de ma tête. Vraisemblablement je ne suis pas au bon endroit pour comprendre ce qui s’y trame.

L’air se fait vibrant autour de moi, Mordred m’appelle-t-il à lui ? Non, c’est lui qui vient à moi cette fois. Il porte son heaume, épée à la main et a le souffle court. Ce n’est pas bon signe.

– Ils nous attaquent, me fait-il pour toute explication.

– Arthur ?

– Oui, il leur a fallu du temps pour trouver comment atteindre l’îlot. Ils y ont envoyé notre chère Cora, invocatrice en seconde classe via une monture volante certainement. Elle n’aura eu qu’a les faire discrètement venir ici un par un. J’avoue que quand il veut, il peut se montrer malin le Arthur.

– Et que vas-tu faire ?

– Je ne leur laisserai pas mon fort en tout cas, ni Hakou. Je l’ai gagné, il est à moi.

– Et s’il te tue ?

– Ils devront s’y mettre à plusieurs. Mais… cela t’importe-t-il ?

– Bien entendu.

– Je pensais que tu serais heureuse au contraire de retourner avec lui.

– Non, c’est faux ! Je m’ennuie de mon ami Silas, du continent, mais… tu me manquerais toi aussi.

Il reste figé un instant puis s’approche tout en remettant son arme au fourreau. Hélas, je ne peux voir son visage, je ne l’ai d’ailleurs encore jamais vu, mais il pose sa main gantée de métal sur ma joue. Le contact est dur et froid, mais il me semble qu’il fait tout son possible pour ne pas être brusque.

– Nelle…

– Écarte-toi d’elle ! Et libère-la immédiatement, c’est un conseil ! fait derrière nous un Arthur ayant finalement atteint le sommet suivit de ses hommes et passablement énervé.