Gaëlle Laurier

Auteur de romances. Découvrez mes univers.

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Whole New World 1.0

Partie 6.7


Je dois dire que je m’attendais à autre chose de ce Mordred, l’effrayant chevalier noir, qu’un garçon tout à fait normal et allant encore au lycée. Bien que sa façon de s’adresser à moi ne se fasse de manière aussi agressive que je n’aurais cru, il demeure plutôt froid. À la fois proche et distant. Déroutant. Il s’assied dans l’un des fauteuils devant la cheminée, posant les pieds sur une table basse et m’invite à m’installer dans le siège face à lui.

– Je t’imaginais plus curieuse que ça. Pas d’autres questions ?

Après un moment d’hésitation, je me décide à aller me poser sur le rebord du siège en question.

– Tu vis seul ?

Il hocha de la tête, me signifiant que oui.

– Quand tu dis que tu as besoin de moi, qu’est-ce que cela signifie ?

– Cela signifie que je dois mener à bien une quête et comme tu viens de me le demander, je suis seul. Tes talents d’enchanteur pouvant m’y aider.

– Ah… alors il y a un léger souci. Je ne suis pas enchanteur, j’ai choisi mage de soin.

Immédiatement, il ôte ses pieds et se penche vers moi, les coudes sur les genoux.

– Donc tu ne m’as pas écouté. Et pourquoi les soins ? Enchanteur était beaucoup mieux.

Il soupire puis se lève, allant vers la cheminée.

– Bon, je ferai avec. De toute manière ça ou autre chose, je vais t’entraîner.

– Heu... non !

– Hé si ! Vingt niveaux, c‘est rien. J’en suis au 101, c’est le maximum. Alors, imagine tout ce
que tu dois encore apprendre. Et… que j’y pense… la prochaine fois que je te donne un conseil, suis-le. Je joue depuis toujours, je connais parfaitement le jeu. Je sais ce que je fais.

– Cela avait plus l’air d’être un ordre qu’un conseil. Mais… c’est pour ça que tu es si fort ? Ton personnage a déjà trois ans ?

– Non, celui-ci en a moins, mais… oui, c’est pour cela que je suis fort. J’ai acquis une compétence rare, le souffle du dragon, celle qui envoie valser mes ennemis à la ronde ainsi que l’un des compagnons les plus puissants du jeu. Sans compter tout ce que tu vois ici… et ce que tu ne vois pas.

– Parce qu’il y en a d’autres ? Des compagnons aussi puissants ?

– Oui, mais beaucoup pensent que ce ne sont que des légendes. Il faut toujours croire aux légendes dans un monde comme celui-ci. Ah ! J’y pense ! À ce sujet. J’ai un présent pour toi.

Il se dirige vers l’une des armoires, y fouille un instant, ouvrant et fermant quelques coffrets et boites. Il y a tant de choses dans ce meuble, c’est impressionnant. Et combien d’objets rares ou encore inconnus.

– Mordred ? Je peux écrire à mes amis ? Leur dire que je vais bien ?

– Si tu veux.

– Tu n’as pas peur que je signale ta position ?

– Parce que tu la connais ? Ayant passé tout le trajet les yeux fermés ? s’amusa-t-il.

– Heu non, c’est vrai.

– Ah ! Je l’ai trouvé !

Il s’avance vers moi et met un genou à terre, à la façon d’une demande en mariage et tend sa main, souhaitant que j’y glisse la mienne. Il m’avait parlé d’un présent, ce ne doit pas être pour me faire de mal. Je m’exécute donc et me retrouve parée d’un élégant bracelet argenté.

– C’est pour me retenir prisonnière ?

– Non. Active-le, tu vas voir. Ce n’est pas le second du titre, mais il figure parmi les meilleurs. Du moins, si tu acceptes de t’entraîner avec lui.

Et alors qu’il se relève et s’écarte, j’active le bijou, qui fut en fait un objet d’invocation. Apparaît une sorte de petit félin blanc tacheté absolument adorable, de la taille d’un
gros chat.

– Il s’agit d’un once, une panthère des neiges. Je ne lui ai pas encore donné de nom. Elle est à toi.