Gaëlle Laurier

Auteur de romances. Découvrez mes univers.

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Whole New World 1.0

Partie 6.2


– Comment cela doit se passer ? demandais-je inquiète à mon ami.

– Tout d’abord, il y a la joute à cheval. Ils comptent des points selon la partie du corps qui est touchée par la lance. Le mieux étant la tête. S’il y a égalité au bout de trois essais, ils terminent à terre et à l’épée..

– Et si Arthur est tué ? Il y perdra un personnage qu’il aura mis longtemps à monter. Je devrais plutôt me rendre non ?

– Arthur est assez fort et puis c’est lui qui a décidé de l’affronter. Et d’ailleurs, je jurerais qu’il existe une sorte de vieille rancune tenace entre eux. N’est-ce pas Dame Cora ?

Celle-ci lui répondant d’un simple mouvement d’épaules qui n’eut que le don de nous le confirmer.

– Oui, je crois aussi, répondis-je avant de lui répéter qu’Arthur m’avait confié que Mordred n’avait été créé que dans le but de le tuer.

Non loin de nous, le chevalier de Camelot monte sur un cheval qui lui ressemble. Tout aussi blanc que lui et à la crinière blonde. Tandis qu’à l’autre bout de la piste, le chevalier ennemi invoque une monture totalement noire. Ici encore, tout semble sortir d’un film ou d’une série fantastique. L’on amène de longues lances à chacun d‘eux alors que les trompettes se mettent à jouer, annonçant que le lancement est proche.

Au signal d’un barde, les deux cavaliers s’élancent. J’ai l’impression que tout le monde retient son souffle lorsqu’ils se croisent. Chacun marquant un point, touchant l’autre au torse sans être désarçonné. De ce fait, ce fut Mordred qui se trouve de notre côté cette fois. Et, sans doute est-il très observateur puisqu’il a remarqué ma cachette. Il prend un instant pour se tourner vers la tente et s’avance de quelques pas.

– Nelle ! Suis-moi sans discuter, cela évitera bien des morts.

Silas se place courageusement entre nous, gardant l’entrée de la tente et le mettant en joue. Mais, du haut de sa monture, il continue sans s’en préoccuper.

– Arthur ne gagnera pas, il ne tiendra pas sa promesse non plus, c’est certain. Il ne fait que gagner du temps. Alors, évitons d’en arriver là.

Même si ses mots n’annoncent rien de bon, il n’est en rien agressif. Au contraire, il semble blasé par cette situation. Et avant que j’en vienne à lui répondre, le signal annonçant la suite fut donné.