Gaëlle Laurier

Auteur de romances

Découvrez mes univers


En savoir plus

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode




In real life 1


Mercredi. Le jour de mon rendez-vous bimensuel chez le Docteur Martin. Comme toujours, j’attends dans la salle d’attente, j’y suis seule et c’est tant mieux. Seule sa secrétaire reste en vue, derrière sur bureau. Mais à force, je ne crains plus sa présence. Au mur derrière elle, le calendrier me rappelle que cela fera bientôt deux ans que je viens ici. Deux ans que je ne fréquente plus le lycée, ne pouvant approcher ni être approchée sans risquer de crise d’angoisse ou de spasmophilie. Bref, toutes ces joyeusetés parfaitement incontrôlables dont je me passerais bien.

Cela me rappelle également que cela va faire deux ans que d’une certaine manière ma vie normale s’est arrêtée.

Il fait sortir le patient précédent et je me rétracte sur ma chaise lorsqu’il passe devant moi. Ne tardant pas à me lever afin de m’engouffrer dans son cabinet. Ce n’est pas comme dans les clichés de cinéma, il n’y a pas de divan sur lequel l’on s’allonge, mais un fauteuil très confortable dans lequel je m’installe. Par contre, il est vrai que l’on s’y endormirait rapidement tant il est moelleux.

– Bonjour Elea. Alors, quoi de nouveau depuis la dernière fois ? Es-tu retournée comme prévu dans Whole New World ? Cela te plaît toujours autant ?

Il prend note de mes moindres mots et semble légèrement sourire lorsque je lui relate ma rencontre avec Silas.

– Et pas de nouvelle de ce Chevalier noir ?

J’hésite un moment avant de le lui dire, je trouvais cela un peu étrange comme situation. Me retrouver « mariée » à un personnage que non seulement je ne connais pratiquement pas, mais qui avait tendance à effrayer tout le monde. Il grimace en l’apprenant. En fait, il fait pratiquement la même tête que chaque joueur apprenant que j’étais la nouvelle Nelle.

– Tu ne devrais peut-être pas t’arrêter à ce que tu connais de lui, mais surmonter cela justement. Cela te ferait un très bon exercice, affronter ta peur. Après tout ce n’est qu’un joueur derrière et si cela se trouve, c’est un gamin un peu trop doué qui profite de ses compétences. Essaye de le contacter par exemple, il y a un système de messagerie interne dans ce jeu non ?

Il n’avait pas tort en un sens et tôt ou tard, ce Mordred serait mis au courant de mon existence. De la réincarnation virtuelle de son épouse. Comment peut-on faire cela d’ailleurs ? Était-ce une personne qu’il connaissait réellement jouant avec lui ? Sa petite amie ? Sa réelle épouse ? Plutôt que d’un gamin, il pouvait tout autant être un homme plus âgé, père de famille qui sait. Même si peu d’adultes jouaient à ce jeu.

Je rentre chez moi ensuite, reprenant mes cours à domicile par internet jusqu’à 16 heures, marquant une pause pour le déjeuner. Mes parents ne seront pas là avant le début de la soirée, travaillant tout deux. Si une école privée coûte cher, de devoir payer afin d’étudier depuis chez nous relève du scandale. Mais nous n’avons pas trop le choix. Sans compter les frais médicaux, les visites chez le psy, l’examen annuel au centre de jour et… les médicaments que je ne prend plus, en cachette depuis près de trois mois. C’est après un sevrage qu’il me fut difficile de cacher que j’eus l’envie de me plonger dans Whole New World. Avant cela, j’avais l’impression d‘être toujours de plus en plus mal, jusqu’à avoir des pensées extrêmement sombres.

En gros, cet épisode de ma vie d’il y a 23 mois presque jour pour jour ne m’avait pas juste pourri la vie, mais celle de toute ma famille et même si je n’avais rien demandé, je m’en sentais toujours responsable.