Gaëlle Laurier

Auteur de romances. Découvrez mes univers.

Facebook Twitter Instagram Wattpad Fyctia Scribay Imaginae Booknode



Whole New World 1.0

Partie 3.2


Je ne vois pas vraiment comment prendre la chose. S’il s’agit d’une bonne nouvelle ou la pire au monde. Être liée à ce type qui avait tué mon premier personnage, arrogant et terriblement dangereux. Cela signifiant qu’il possède des droits sur moi. Et je ne tiens absolument pas à passer du temps avec lui. Au moins, il ne tentera plus de me tuer. Enfin, je l’espère. Par contre, je comprends mieux pourquoi tout le monde me regarde étrangement en apprenant mon nom.

Nous en profitons alors pour apprendre plus sur mon personnage. Sa fonction par exemple. Il existe en jeu une foule de possibilités à ce niveau-là, c’est un peu comme un métier. Et le mien laisse Silas une fois de plus perplexe.

– Calligraphe ? Bizarrement, je n’en connais aucun, ça ne sert pas à grand-chose, je pense, mis à part faire quelques parchemins et des copies de livres. Tu as déjà appris quelque chose ?

Il m’explique alors comment consulter mon grimoire de fonction contenant tout ce que je pouvais produire.

– J’ai des parchemins oui. Des « retours au fort », régénération, antipoison, des livres d’inspiration divine. Qu’est-ce que c’est ?

– Cela te permet de garder les sorts d’amélioration plus longtemps ou de les amplifier. La vache, c’est plutôt rare ça. Et dans tes retours, il n’en a pas un qui porte un nom ? Ce serait amusant de savoir où ce diable habite exactement.

– En fait, il n’y en a qu’un seul, le fort d’Hakou.

– Oh… décidément, il ne fait rien normalement. Mais autant ne pas l’ébruiter pour le moment.

Silas m’explique ensuite vers quelle classe je peux me diriger, mais je n’arrive pas à me décider. Magie de soin ou une spécialité élémentaire ? Je préfère me laisser encore un moment de réflexion. Mes capacités, selon lui étant déjà bien développées, il ne me reste qu’a choisir pour accéder à de nouvelles, mais, en attendant, je peux très bien me défendre contre les monstres de la zone. De toute manière, mieux qu’une classe intéressante, je m’étais fait un ami. C’est bien plus important qu’une classe.