Elucubrations

 La naissance de Easton Creek

Publié le Mercredi 07 Septembre 2016 à 15:10


Comme l’indique le titre, il s’agit ici d’un aide-mémoire afin de me souvenir voire d’informer si jamais un curieux passait par la, sur comment cette histoire est née.

/ ! \Attention SPOIL / ! \

 

Pourquoi ce titre ?

Scandales à Easton Creek.

Parce que « Le bon, la brute et le truand » était déjà pris ^^

Naaan, ce titre n’aurait rien eu avoir, je plaisante. Parce qu’il s’agit de scandales plus ou moins importants des habitants de la bonne petite ville de… tadaaa… Easton Creek. Ville fictive de l’Idaho. L’histoire se déroule en 1860 pour info, en plein western en fait.

L’inspiration

J’avoue, l’inspiration vient d’un jeu de rôle sur forum (encore !). Bien que j’y ai repris peu d’éléments. Pour info, Docteur Gray, Journal d’un espion et Alternances sont eux aussi inspirés de jeux de rôles. Je n’y ai repris que...

  • Le nom et les prénoms des Sullivan (mais les prénoms venaient de bibi)
  • Le fait qu’ils fassent partie des fondateurs de la ville (mais tous les autres sont inventés pour le coup).
  • Qu’Eden fut folle amoureuse du Docteur Conroy et que lui… bah il était déjà marié (dans le rpg en tout cas) avec une femme anciennement esclave, enceinte de lui et que tout cela était secret (à l’époque malgré la guerre de Sécession qui a cessé c’est sur, c’était encore très chaud question racisme hein). Leur aventure a donné un rp assez guimauve et très fun à interpréter l’été dernier (2015).
  • Heu… bah mis à part l’amitié entre le barbier (très sympa d’ailleurs, c’est lui qui sauve Eden des loustics alcoolisés dans l’original) et un jeune indien, c’est tout ^^
  • Ah si ! Eagle (dont j’ai oublié le nom original) était bien un élève apprenant à parler, lire et écrire sa langue.
  • J’y incarnais Eden. Thomas n’existait pas, mais j’y pensais en tant que prédéfini. Bien que je ne sois pas très portée à en faire.

Histoire d’une histoire  /!\ Spoilounet

Il s‘agit d’une romance sur fond de western. Une petite ville d’apparence tranquille et qui vient de perdre son pasteur accueille son remplaçant ainsi que son fils (oui, les pasteurs se marient et ont des enfants si vous ne saviez pas ^^). Le souci étant que ce fils traîne derrière lui des accusations de crimes qu’il n’a pourtant pas commis. Il a fait de la prison pour cela, le temps d‘être reconnu non coupable. Il est effectivement innocent, mais dans une petite ville où l’on s’ennuie presque, une telle histoire fait scandale. Ah ! Et vous croyez que c’est là le seul scandale de l’histoire ? Que nenni ! Il y a d’ailleurs un « s » à ce mot dans le titre. Ce n’est pas non plus la relation entre Thomas et Eden, la fille de l’un des fondateurs qu’il a secourus (un peu malgré lui). Non non. Ça, ce n’est que le début. En gros, chacun a ses petits secrets.

Un bout de casting