Elucubrations

 Aide-mémoire : La porte de Brécheliant

Publié le Mercredi 27 Juillet 2016 à 03:44


Comme l'indique le titre, il s'agit ici d'un aide-mémoire afin de me souvenir voire d'informer si jamais un curieux passait par la, sur comment cette histoire est née.

/ ! \Attention SPOIL / ! \

Pourquoi ce titre ?

La porte de Brecheliant.

Au départ, cette histoire était basée sur tout autre chose et devait se nommer “Savoir et pouvoir” mais je m’étais trop enlisée dans mon plan et ne trouvais pas de fin valable (ni beaucoup d‘intrigue à vrai dire).

Brecheliant est le nom ancien de Brocéliande.

La porte est en fait un passage entre cette forêt située en France et Albion. Ou, plus précisément non loin du château de Camelot. Si, au départ, cette porte ne menait que d’un point à un autre, un puissant enchanteur que je ne nommerai pas lui permit de passer d’une époque précise du VIe siècle à une autre au XXIe.

L'inspiration

Les légendes Arthurienne. J’ai pioché dans tout (de la série Merlin à Kamelott en passant par Wikipedia et d’autres documentaires) mais également sauvagement réadapté l’histoire. La légende étant elle-même parfois confuse, parfois différente selon les auteurs anciens qui l’ont écrites, beaucoup de choses sont possibles.

Le but de la mythologie, c’est ce chewing-gum mâché par tout le monde, dans tous les temps et dans tous les pays.

Alexandre Astier.

Mais ce n’est pas tout. J’adore les histoires de voyages dans le temps. La machine à remonter le temps d’Orwel, Quelque part dans le temps avec Christopher Reeve et Jane Seymour (sérieusement, si vous ne l’avez pas vu, regardez ce film… avec une boite de kleenex à portée de main si vous êtes sensible, cette histoire d’amour est juste magnifique… et dramatique hélas), Prisonniers du temps (qui se déroule au Moyen-âge). Bref… je vais m’arrêter là ^^

Je songeais déjà à écrire sur ce thème. Une fiction étant presque terminée mais à remanier se nomme “Entre ici et demain” mais se déroule entre un futur très proche du nôtre et une dystopie située deux cent ans plus tard. Le second voguerait entre notre époque et l’année 1940, en plein début de guerre. C’est donc un thème que j’aime beaucoup :)

Histoire d'une histoire /!\ SPOIL DE LA MORT QUI TUE /!\

A l’origine, ce ne devait pas être le détournement de la célèbre légende mais la rencontre de deux protagonistes que tout oppose dans un monde contemporain. Gaëlle, fille d’un théologien et elle-même très instruite faisant partie de l’Ordre des Preux (assez extrémistes) et Morvan, un druide (un peu magicien sur les bords), ennemi mortel et ancestral. Ils devaient finir par s’allier et vivre quelques aventures. On en était franchement loin !

Finalement, je ne regrettes pas d’être passée sur autre chose ^^

C’est devenu une histoire ou deux réalités se sont confondues, ce qui va causer des déboires à ces deux tourtereaux. Une première réalité (R1) ou Morvan et Gaëlle se sont connus très tôt et se sont mariés mais où Gaêlle fut tuée par erreur par Gauvain envoyé par Arthur venu exécuter Morvan (suite à une vision de Merlin l’ayant vu assassiner le roi). S’en suivit la vengeance de celui-ci, devenant Mordred et la fin, on la connaît. Il réussira au péril de sa vie à se venger d’Arthur lors de la bataille de Camlann. Ce sera le début de la fin de Camelot.

Mais également, à force de voyage, une seconde réalité (R2) s’est créée et se confond avec la première. Ou Morvan et Gaëlle viennent à peine de faire connaissance dans le présent, subissant les sentiments que leurs autres “eux” ont connus l’un pour l’autre et se retrouvent dans la Réalité une.

Anecdotes  /!\ SPOIL

♣ L’histoire globale est totalement capillotractée ! Mais genre vraiment !

♣ J’hésite encore à garder l’épilogue où la boucle est bouclée. Où effectivement Arthur et Mordred sont père et fils mais… inversement de ce que l’on en a dit (en gros que Arthur est l’enfant que Gaëlle et que l’un des deux Morvan auront ensemble)..

♣ Saviez-vous que dans certaines versions de la légende, Mordred est un allié d’Arthur et son plus fidèle dévoué… jusqu’au bout ? Et ne l’a jamais tué ! Le royaume lui aurait été confié

♣ Et que Guenièvre n’y fut ajoutée que bien plus tard afin d’y apporter une touche de romantisme.

♣ Le passage le plus délicat moralement sera celui ou Gaëlle viendra à confondre les deux Morvan, se laissant aller à aimer le plus sombre des deux. Si si ^^

♣ Ce n’est pas parce que l'héroïne porte mon nom d’auteur que je m’y identifie, rassurez-vous. Il me fallait un prénom breton et j’aimais bien celui-là ^^ Je ne me nomme pas Gaëlle en vrai mais… ckrghkrchkr … ah, je passe sous un tunnel, je ne vous reçois plus… allô ?