Chroniques et partages

 L'héritage des Syrénas Poséidon

Publié le Lundi 07 Décembre 2015 à 00:44


J’ai entamé récemment cette trilogie de Anna Banks. L’héritage des Syrénas par le tome 1 (forcément) Poséidon.

Pourquoi ce choix ?

Tout simplement parce que j’aime les romances. 
Du moins à condition que l’on n’y « couche » pas dès les deux ou trois premiers chapitres, sinon ce n’est pas drôle. Que l’héroïne ne soit pas style Mary-Sue ou totalement vulgaire/dévergondée (bref ce que l’on nomme communément « une garce ») et qu’elles soient bien écrites.

L'histoire ?

Galen, prince de l’un des deux « royaumes » Syréna (c’est comme des sirènes, mais ils détestent qu’on les nomme ainsi) et accessoirement ambassadeur syrénas/humains débarque sur la terre ferme à la recherche d’une jeune fille que l’on dit être capable de se faire comprendre des animaux marins. Emma.

Ils tombent amoureux, sont faits l’un pour l’autre et pourtant arrivent encore à s’attirer des soucis. En effet, Emma étant réellement ce qu’il pense être, descendante de Poseidon, mais... de ce fait, destinée selon leurs lois à épouser son frère ainé, le roi des Tritons.

J’ai eu un peu de mal, au début, à me faire aux élucubrations intérieures de l’héroïne, Emma. Pas qu’une histoire menée à les première personne me dérange (que du contraire), mais à sa façon d’appréhender les choses.

Mais dans l’ensemble, l’histoire est bien menée. Se lit rapidement et se trouve être assez captivante. Du moins pour ce Tome.

Emma a juste tendance à trop me rappeler Émilia Clarke avec son look à la « Daenerys Targaryen » par contre. Surtout en passant de fille timide et maladroite à tout son contraire (un peu vite, mais bon, c’est de la fantasy).

Galen est un prototype du beau mâle qui attire tous les regards de ces dames, ce qui est trop récurrent à force dans ce type d’histoire. Mais l’on s’y fait, il est plus sympa que ténébreux même s’il a tendance à posséder trop de testostérone. Ce qui n’est pas pour déplaire au fond.

Les personnages « secondaires », si je puis dire, sont attachants (ou énervants, au choix). Bref, tout va bien. Quoi que j’aurais bien voulu voir ce que cela donnait sans l’option « millionnaire qui peut tout acheter », ce qui est fort pratique et l’alliée humaine « qui peut tout faire juste avec un téléphone et un ordi ». C’est trop parfait par moment. Enfin, ce n’est que mon impression. Après tout, je l’ai lu d’une traite donc c’est que cela valait amplement le coup.

Léger bémol, si l’on en compte ne lire que cet ouvrage et non le suivant, l’on reste sur sa faim.

Résumé:

Galen, le prince des Syrénas, est en mission. Il doit retrouver une fille qui, paraît-il, a le pouvoir de communiquer avec les poissons. Emma est en vacances à la plage. Quand elle tombe — littéralement, aïe ! — sur Galen, les deux adolescents ressentent immédiatement un lien particulier. Mais il faudra plusieurs rencontres fortuites, dont une confrontation mortelle avec un requin, pour que Galen soit persuadé du pouvoir d’Emma. Si seulement il pouvait la convaincre qu’elle détient la clé de son royaume…